Naturhistorisches Museum Bern, Vivienne im Fieberwahn

Mission Délire – Un jeu mobile à travers le musée

Specials

Dégainez vos téléphones, connectez-vous, c’est parti! Dans ce nouveau jeu, nos visiteurs ont pour mission de sauver la chasseuse de gros gibier Vivienne von Wattenwyl des fantômes qui la hantent en voyageant à travers notre musée. Une aventure mêlant jeu vidéo et exposition!

Armés de leur seul smartphone, les joueurs combattent poux, poules géantes et autres spectres effrayants afin de libérer Vivienne von Wattenwyl des fantômes qui la hantent. Où s’arrête la réalité et où commence l’illusion? Ce qui est certain, c’est que les visiteurs n’ont jamais vécu rien de tel: ce jeu mobile a été développé sur mesure exclusivement pour notre musée par la troupe de game theater berlinoise, machina eX.

Nouveau jeu, nouvelle chance

Les visiteurs découvrent le musée sous un nouveau jour avec ce format de jeu: ce mélange de jeu vidéo, de pièce radiophonique et de chasse au trésor accessible par smartphone leur fait parcourir le musée et leur révèle un monde parallèle dans lequel les choses ne sont plus ce qu’elles semblent être. Les mises en scènes ou objets existants font l’objet d’un deuxième niveau de sens tandis que les joueurs deviennent les personnages initiés d’un monde ludique qui ne se révèle qu’à eux: celui qui ne participe pas n’obtient que des bribes d’informations sur l’expédition mystérieuse. Les joueurs, eux, résolvent des énigmes, suivent des traces et influencent par leurs actions la poursuite de l’histoire. 

Vieilles histoires, nouveaux contextes

Le personnage principal, Vivienne von Wattenwyl, aristocrate bernoise et chasseuse de gros gibier, est au centre du jeu. Vivienne porte l’histoire de lieu en lieu et à travers les époques, avec vivacité et amabilité, mais aussi avec profondeur: dans le feu de l’action, les joueurs apprennent des informations très intéressantes. En libérant cette femme mystérieuse venue du passé des fantômes qui la hantent, les joueurs font apparaître des liens inconnus et des détails cachés dans les thèmes et objets des expositions. 

Public cible, style de jeu, durée du jeu

Le jeu est conçu pour les personnes curieuses et qui aiment jouer, quel que soit leur âge. Pour jouer, il faut un smartphone et quelqu’un qui sait s’en servir. Le jeu peut se jouer seul ou en groupe, mais les groupes de plus de cinq personnes ne sont pas recommandés. Si un groupe joue, il utilise un seul smartphone. Si quelqu’un n’a pas de smartphone, ne sait pas s’en servir ou ne sait pas lire, il est plus simple qu’il joue en groupe.

Pour les joueurs, la participation est gratuite: il suffit de télécharger les instructions du jeu et c’est parti.

Les joueurs décident eux-mêmes quelle place doit prendre le jeu lors de la visite du musée: il peut être joué après une visite classique de l’exposition ou alors constituer l’attraction principale. L’ensemble du jeu est divisé en sections qui peuvent également être jouées individuellement.

Vivienne von Wattenwyl

Im Mai 1923 reisten die erst 23-jährige Vivienne von Wattenwyl mit ihrem Vater Bernard nach Ostafrika, um für das Naturhistorische Museum Bern Tiere zu jagen. Als ihr Vater von einem Löwen getötet wird, führte sie als einzige Frau und Weisse die Safari mit den afrikanischen Jägern und Trägern erfolgreich weiter. Im Jahr 1928 kehrt sie noch einmal nach Afrika zurück, doch diesmal ohnen Gewehr: Sie schiesst nur noch Bilder mit der Kamera. Die von den beiden Grosswildjägern erlegten Tiere sind als kulturhistorisches Herzstück des Museums, den Afrika Dioramen, noch heute eine beliebte Publikumsattraktion

Machina eX

machina eX forscht seit 2010 an der Schnittstelle von Theater und Computerspiel. Das siebenköpfige Medientheaterkollektiv (Clara Ehrenwerth, Anna Fries, Robin Hädicke, Lasse Marburg, Mathias Prinz, Yves Regenass und Philip Steimel) ist aus den kulturwissenschaftlichen Studiengängen der Universität Hildesheim hervorgegangen und produziert seither partizipatives Game-Theater. machina eX kombiniert moderne Technologien mit Mitteln des klassischen Illusionstheaters und schafft so immersive spielbare Theaterstücke, die zugleich begehbare Computerspiele sind. Seit ihrer Gründung haben sie im deutschsprachigen Raum, aber auch darüber hinaus etwa zwanzig Live-Games entwickelt.

Entwicklungsteam

NMBE: 

Projektleitung,Inhaltskonzept: Dora Strahm, Ausstellungskuratorin NMBE

machinaeX: 

Projektleitung,künstlerischeLeitung,Sounddesign: Mathias Prinz

TechnischeLeitung,Programmierung,Game-Design: Philip Steimel

Text,Handlung: Clara Ehrenwerth